MECS LM : Service d’accueil personnalisé

Il s’agit d’un service éducatif dit de placement à domicile,  rattaché aux groupes d’internat de la Maison d’Enfants. La mesure est prise soit par le Juge des Enfants (SAP Judiciaire), soit par l’autorité administrative du CD 34 (SAP Administratif). La nature de l’intervention ainsi que la durée est fixée par l’autorité. Il s’agit donc d’une mesure contrainte, qui est généralement d’un an, renouvelable.

Service créé en septembre 2018, il se compose de 2 éducateurs spécialisés  (2ETP), d’une maîtresse de maison sur un temps de 7 heures par semaine (mercredi essentiellement), d’une psychologue clinicienne (0.2 ETP), encadrés par un temps de Chef de Service.

L’équipe dispose d’un local qui est implanté sur la ville de Séte. Lieu qui dispose de plusieurs salles d’activités et d’un extérieur. Les professionnels ont également accès à un bureau qui se situe sur le Service d’Accueil de Jour à POUSSAN. Le territoire d’intervention est vaste. Il se situe majoritairement sur l’ensemble du Bassin de Thau, zone particulièrement étendue qui va de Mireval à Marseillan.

Il s’agit d’une mesure que l’on qualifie d’intensive, où chaque situation bénéficie d’au moins deux interventions par semaine.

Concrètement, le professionnel va mobiliser ses compétences et ressources en allant au contact direct de la famille, dans son intimité (logement) ainsi que dans les différents lieux ou espaces que l’enfant fréquente.

Cette mesure vise à protéger l’enfant ou l’adolescent au sein de son milieu familial dans lequel ont été identifiés des facteurs de risques ou de danger.

Cette intervention passe par un travail étroit avec les parents et un soutien à la parentalité dans l’objectif de faire cesser le risque ou le danger pour l’enfant, tout en conduisant des actions qui concernent directement l’enfant et la satisfaction de ses besoins propres : soins, scolarité, loisirs, respects des droits de visite et d'hébergement...

En cas de situation de crise, le service dispose de 3 places sur l’internat, pour organiser des jours de répit ou de repli. C’est-à-dire, sortir l’enfant de son milieu familial, le temps que la situation ou le conflit s’apaise. Dans ce cadre-là, l’éducateur du SAP peut intervenir sur le groupe, sur des temps de soirées notamment.

L’ensemble de ces décisions sont prises en lien avec la famille et l’autorité administrative du CD34, qui co construit avec l’équipe le projet de répit ou de repli.